COMPAORE, BRAS ARME DE CHIRAC ET DE KADHAFI

0x01 graphicCe conflit nous permet de comprendre ou de faire comprendre à d'autres, le passé. Revenons sur le coup d'Etat du jeudi 15 Octobre 1987 aux environs de 16h à Ouagadougou. Ce jour-là, le Capitaine Sankara fut assassiné par son filleul Compaoré.

Pourquoi cela ?

Sankara qui était une sorte de poil à gratter pour le Président Houphouët-Boigny et la France devient par la volonté de ces derniers, l'homme à abattre.

La faille fut trouvée, Compaoré qui a épousé une ivoirienne. La tâche n'est pas facile. Sankara le sachant aussi.

Sankara va commettre deux erreurs.

La première en voulant nommé Ouattara aux Ministères de La première en voulant nommé Ouattara aux Ministères de l'Economie et des finances, pour faire du Burkina un pays phare.

Celui-ci refusa, il voudrait être, sans doute, calife à la place du calife.

Ce refus amena Sankara a envisagé son remplacement à la tête de la BCEAO.

 

La deuxième erreur fut l'intégrité morale dont Sankara fit preuve en demandant à ses collègues de la Révolution revenant d'un Libye, de remettre leur argent au peuple du Burkina Faso. Lui-même donnant l'exemple en mettant sur la table les 800.000.000 F. CFA qu'il avait reçu du guide de la Révolution libyenne. Il donna tout cet argent au peuple à qu'il revenait de plein droit selon ses propres termes au cours d'une allocution télévisée.

Ces camarades de la Révolutions ne le lui pardonnèrent jamais cet affront, Compaoré en tête.

Ces deux erreurs rapprochèrent Ouattara et Compaoré d'Houphouët. Il n'attendait que cela pour agir. Il promit séjournant à l'un et à l'autre la Présidence du Burkina Faso. Ouattara fut obligé de jouer le transfert de fonds pour le coup d'Etat. Ce fut un succès. Sankara et sa garde rapprochée furent assassinés au soir du 15 octobre 1987. Car lâché par Kadhafi parce qu'il avait refusé de déstabiliser la Côte d'Ivoire. Chirac était alors Premier Ministre en France.

La complicité entre Chirac, le Colon, Kadhafi le déstabilisateur et Compaoré le traître date de cette époque. Compaoré prit le pouvoir et ce qu'il fit après, en éliminant tous ses comparses, coupa l'envie à Ouattara de prétendre à quoi ce soit.

Mais la dette que Houphouët contracta avec Ouattara va l'amener à l'ivoiriser en le nommant à la tête d'un gouvernent en Côte d'Ivoire, pour d`autre raisons que les raison économiques. Nous y reviendrons.

 

Pour le Parti Ivoirien du Peuple,

Le Président,

 

GNADOU Dano Zady

ACTUALITÉS - (Dossier - 26 août 2004 - pipci.org)

 

 

Copyright ARCHIVES DU PIP / GNADOU. Tous Droits Réservés.

Home     Blog     Chat     Forum     Medias     Contact     Autre Archives