IL ETAIT UNE FOIS MARCOUSSIS 4 !

UN COUP D'ETAT CONSTITUTIONNEL !

Marcoussis était sensé ramener la paix en Côte d'Ivoire après la tentative de coup d'Etat du 19 septembre 2002.

Heureusement déjouée par les forces de défense et de sécurité car les instigateurs avaient planifié une épuration ethnique à grande échelle sous une pseudo guerre civile à caractère tribale. Cette tentative de coup d'état, tous, le reconnaissent aujourd'hui, a été transformée en une rébellion armée.

Lomé était entrain de négocier et réussir la reddition des mutins comme on les appelait alors. Mais contre toute attente, Paris lui prit le dossier. Nous l'avions souligné, On parlait alors de la Conférence de Paix de Paris. Mais dès les premières heures des débats, la France prend officiellement partie pour la rébellion. Elle devient ainsi juge et partie.

Cela n'échappe pas à M. KOULIBALY Président de L'Assemblée Nationale. En patriote averti, représentant du peuple à Marcoussis, il claque la porte des Négociations en lançant à la face de la France et du Monde son fameux " je ne cautionnerai jamais un coup d'Etat constitutionnel ! Le Peuple de Côte d'Ivoire n'acceptera jamais et ne nous le pardonnera jamais ! " Oui, notre digne Compatriote avait vu et fait juste ! Le RDR et ses branches armées, n'étant pas représentés à l'Assemblée Nationale, par leur seule faute et par celle de leur faussaire de leader de terroriste sanguinaire de rebelles car père de la rébellion et criminel de guerre, j'ai nommé M. OUATTARA, comment pouvaient-ils y détenir une majorité absolue, pour procéder en toute quiétude et de façon démocratique à la destitution du Président de la République de Côte d'Ivoire, M. GBAGBO.

Terroristes sanguinaires de rebelles, Hors la loi, légitimés par l'Elysée de l'oncle Jacques, il fallait que cette dernière leur trouve une légalité, ne pouvant recourir, à la Cour Constitutionnelle de la Côte d'Ivoire, elle s'attaqua à cette dernière, en pondant ainsi Marcoussis, un coup d'Etat Constitutionnel.

Mais grâce à la Vision du PIP dans sa déclaration du 7 janvier 2003, à la clairvoyance du Président de l'Assemblée Nationale, à la détermination des patriotes, à la cohésion agissante du peuple de Côte d'Ivoire, à l'assurance, à la maîtrise et à la science du Chef de l'Etat, Cette tentative de coup d'Etat Constitutionnel échoua. Dès lors l'oncle Jacques ne fait que multiplier les manœuvres de déstabilisation de la Côte d'Ivoire. Toutes les formules voire toutes les combinaisons y passent : de coup d'Etat, à des insurrections armées en passant par des attentats terroristes. Aux dernières nouvelles, il semblerait que la Neutralisation du Président de la République par tous les moyens, notamment, un coup de palais serait la voie royale de règlement de la crise ivoirienne pour ne pas dire la crise élyséenne...Peu importe celui qui lui succèdera, l'essentiel est que l'Elysée qui lui voue une farouche haine, s'en débarrasse car sa victoire et sa présence à la tête de l'Etat de Côte d'Ivoire sonnera le glas de la politique raciste, esclavagiste, coloniale, terroriste et criminel de l'oncle Jacques en Afrique. Que nous soyons opposants au pouvoir de GBAGBO ou pas, nous devons nous opposer à ce noir dessein et le faire échouer par tous les moyens pour une vraie indépendance et une véritable souveraineté de notre très cher pays figure de proue du combat des Khadhor' afin qu'ils retrouvent leur entière place dans la conduite des affaires du monde.

Mais Marcoussis ne fut pas seulement un médicament, le poison de la vérité, un chantage, un match de Rugby ou un coup d'Etat constitutionnel.

À suivre !

Vivement le prochain épisode !!!

 

Pour le Parti Ivoirien du Peuple,

Le président,

GNADOU Dano Zady

 

Page impression

 

Copyright ARCHIVES DU PIP / GNADOU. Tous Droits Réservés.

Home     Blog     Chat     Forum     Medias     Contact     Autre Archives