LA COMPLICITE CHIRAC / COMPAORE

En 1995, Chirac devient Président de la République française, non sans mal, Balladur étant passé par là. Le Président, Chirac, pour se défouler fit pêter sa bombe atomique, à Mururoa malgré l'opposition farouche des écologistes du monde entier et des habitants de l'Ile.

Cette envie de puissance, de s'affirmer n'épargne pas l'Afrique. Il se retrouve alors dans la peau du Colon en cherchant un chef canton à élever au dessus des autres et surtout des plus forts pour assujettir à nouveau l'Afrique. N'avait-il pas dit que le continent n'était pas mûr pour le multipartisme et la démocrate contrairement au Président Mitterrand ?

Devant l'indépendance des dirigeants ivoiriens, il se souvint de Compaoré Blaise pour en faire son bras armé. Alors Compaoré par ci, Compaoré par là.

Mais, pour parler comme les rebelles : « ceux qui pensent que c'est maintenant que la complicité de Chirac et Compaoré a commencé là, ils se trompent dèh ! La complicité de Chirac et Compaoré a commencé y a longtemps dèh !

Depuis le jeudi 15 Octobre 1987. Oui nous confirmons que Chirac et Compaoré plus que des amis, sont des complices. Oui Chirac a été aussi complice dans la mort du Capitaine Sankara.

Voilà expliqué, l'énigmatique complicité de Chirac et de Compaoré. complices dans le crime d'Etat, complices dans le terrorisme d'Etat, complices dans la déstabilisation de l'Afrique.

Pour le parti Ivoirien du Peuple,

Le président,

GNADOU Dano Zady

 

Copyright ARCHIVES DU PIP / GNADOU. Tous Droits Réservés.

Home     Blog     Chat     Forum     Medias     Contact     Autre Archives