La Mouqhata, le complot

Des rumeurs circulent sur la mort de Yasser Arafat à Paris. Il est dit que le leader palestinien a été empoisonné. Son neveu qui vient de recevoir son certificat de décès et son bulletin de santé sur la cause de sa mort a ajouté encore à la confusion quand il déclare qu'aucun poison n'a été décelé mais que l'hypothèse du poison n'était pas exclue, vu qu'il existe des substances nocives indétectables actuellement.

Alors question ! Si Arafat a été empoisonné, en quel lieu l'auraient-il été ?

Dans sa mouqhata à Ramallah, dans l'avion qui le ramenait à Paris. Si c'est à Paris dans quel hôpital ? Et par qui dans tout cela ? Quels sont les mobiles ou les facteurs qui y ont milité ?

C'est en rapport à cela que circule une deuxième rumeur qui met en connexion les derniers événements en Côte d'Ivoire et la mort d'Arafat.

Cette rumeur dit que Yasser Arafat a été victime d'un honteux et criminel marchandage. Afin que les mercenaires israéliens s'affranchissent du commandement ivoirien pour une collaboration israélo-française, il fallait contenter le Mossad, avec la mort du leader palestinien.

Si tel était le cas, on peut aisément deviner le nom de l'opération qui a été planifié pour l'occupation et la recolonisation de la Côte d'Ivoire vu le nombre de chars qui ont encerclé la résidence privée du Chef d'Etat ivoirien : la Mouqhata qui veut dire complot en arabe.

La Mouqhata, consiste, puisque ce sont les Israéliens qui pilotent les drones et indiquent aux pilotes de l'Europe de l'Est, intègres et fidèle au commandement ivoirien, avec une précision déconcertante GPS, les cibles militaires rebelles à détruire, pour cause de raison d'Etat, à leur faire croire à une cible ennemie, la leur faire bombarder alors qu'ici il s'agit de la force licorne et donner ainsi à la France une raison suffisante de riposter illégalement et illégitimement pour détruire l'aéronef des Fanci et renverser Gbagbo.

Si cette rumeur qui fait froid dans le dos se vérifiait cela relancerait l'hypothèse d'un complot israélo-français contre la Côte d'Ivoire. Ainsi le leader palestinien Yasser Arafat serait-il mort en martyre pour la cause ivoiro-palestinienne et aurait-il passé le flambeau de la résistance contre l'occupation, la recolonisation, la division et la partition au Président Gbagbo.

Mais la Grande France peut-elle aller jusqu'à sacrifier ces soldats pour évincer Gbagbo ou peut-elle prendre le risque d'annoncer des morts fictifs dans les rangs de ses militaires ? A-t-il eu une Mouqhata dans le dos du Président Chirac pour le pousser à agir dans le sens malencontreux que nous savons ? Si oui, peut-on croire que Compaoré lui a fait un enfant dans le dos avec le Mossad ?

Une enquête neutre et internationale serait la bienvenue pour éclairer les uns et les autres sur cette macabre affaire. Pourrait-elle demeurer impartiale ?

Wait and see !

Pour le Parti Ivoirien du Peuple,

Le Président,

GNADOU Dano Zady

PIP, une Opposition dans la République !

Décembre 2004.

 

Copyright ARCHIVES DU PIP / GNADOU. Tous Droits Réservés.

Home     Blog     Chat     Forum     Medias     Contact     Autre Archives