COMPAORE ET LE TERRORISME D`ETAT

Jeudi 22 juillet 2004

M. OUADRAOGO, Ministre d`Etat, Ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, a donné récemment une interview controversée à l`Intelligent d`Abidjan. La réaction des Ivoiriens n`a pas tardé. Nous avons encore assisté de leur part à une volée de bois verts.

Nous pensons au PIP que ce n`est pas la bonne solution.

La nouvelle génération d`Ivoiriens, nous ne parlons pas ici de l`âge, mais d`une disposition de cœur et d`esprit, doit faire de l`écoute de l`autre, une vertu. Elle doit écouter avec le cœur, transcender avec l`esprit et digérer avec la bouche. Elle doit rompre avec l`idée de l`Ivoirien qui parle beaucoup trop. Elle doit donc avoir une bouche très profonde et un ventre réfléchi.

Nous remercions M. OUADRAOGO d`avoir répondu aux préoccupations des Ivoiriens, de leurs frères burkinabè et de la Communauté Internationale. Nous le remercions encore pour sa sollicitude.

Les Ivoiriens ne doivent plus répondre de façon hystérique à ce genre de provocations. Ils doivent dissocier l`Etat terroriste burkinabè de M. COMPAORE, du peuple burkinabè. La sortie de M. OUADRAOGO, la voix officielle du tuteur de la rébellion ivoirienne, nous fait comprendre que les peuples du Burkina Faso et de la Côte d`Ivoire ont toujours eu un ennemi commun, en la personne de M. COMPAORE qui pratique impunément un terrorisme d`Etat dans la sous-région.

Autant la Côte d`Ivoire est un facteur de stabilité, de croissance et de prospérité dans la sous-région, autant COMPAORE le tuteur des rébellions et OUATTARA leur parrain représentent un facteur de déstabilisation et de régression.

Nous sommes contents qu`Accra III lie la paix du Libéria à celle de la Côte d`Ivoire parce qu`au Ghana ou ailleurs, il faudra, un jour ou l`autre, se résoudre à isoler OUATTARA et COMPAORE comme ce fut le cas de leur ami et complice TAYLOR au Libéria.

Pour une Afrique Khadhor` débarrassée enfin de ses maux !

 

Pour le parti Ivoirien du Peuple,

Le président,

 

GNADOU Dano Zady

 

Copyright ARCHIVES DU PIP / GNADOU. Tous Droits Réservés.

Home     Blog     Chat     Forum     Medias     Contact     Autre Archives