DELIT DE NON ASSISTANCE !

Chers Ivoiriens !

Chers compatriotes !

Peuple de Côte d'Ivoire !

Cette crise que vit la Côte d'Ivoire n'a pas fini de nous instruire. La France, après avoir attaqué notre cher pays, continue de le narguer. La France qui sait mieux que quiconque que la Côte d'Ivoire est entrain de subir une guerre car étant l'instigatrice, a osé rapatrier des citoyens ivoiriens dans leur pays d'origine, alors que ces derniers fuyant la guerre et ses atrocités avait réussi par leur propres moyens à atteindre le territoire français, traumatisés.

La France est devenue coupable du délit de non-assistance de personnes en danger. Cette crise vient donc de nous apprendre une fois de plus encore que la déclaration universelle des droits de l'homme était en fait celle des droits du français.

Le PIP s'indigne contre une telle attitude du gouvernement chiraquien, qu'elle condamne avec la dernière énergie. Le PIP demande à la France de dédommager ces citoyens ivoiriens, brutalisés, humiliés et rapatriés injustement. Plus encore, le PIP demande à la France de ramener ses exilés de guerre sur son territoire dans le premier avion.

Le PIP exhorte ces victimes à se constituer en association des exilés de guerre refoulés par la France afin que la lutte pour leur droits bafoués trouve une issue victorieuse.

Oui cette crise-là, ne cesse de nous apprendre ainsi, les autorités françaises ont-elles de façon unilatérale, sans avisés leurs homologues ivoiriens, dénié tous privilèges aux détenteurs de passeports diplomatiques qui ont désormais obligation de visas d'entrée sur le territoire français.

Le PIP demande aux autorités de Côte d'Ivoire de réagir vigoureusement à tous ces actes dignes d'un autre âge.

Le PIP prie M. Laurent GBAGBO, Président de la République de Côte d'Ivoire, à continuer à être à la pointe de cette lutte. Il lui demande de ne pas se rendre en France dans le cadre de la francophonie, une manière de protester contre la mesure des passeports diplomatiques et de service soumis à visas. Au Président de la République, M. Laurent GBAGBO, le PIP demande de protester avec le peuple de Côte d'Ivoire, en boycottant le sommet de la francophonie qui se tient à Paris.

Le PIP l'encourage de pousser loin cette protestation en ne se rendant point en France jusqu'à la normalisation des relations entre celle-ci et son cher pays la Côte d'Ivoire.

Le PIP, certain que le Président élu par défaut, M. Chirac ne fait pas la pluie et le beau temps en France, invite tous les amis français de la Côte d'Ivoire à manifester leur solidarité au Peuple agressé de Côte d'Ivoire.

Peuple de Côte d'Ivoire, tu gagneras cette guerre !

Peuple de Côte d'Ivoire, tu sortiras grand, fort et puissant de cette dure épreuve.

 

Pour le Parti Ivoirien du Peuple,

Le Président,

GNADOU Dano Zady

Page impression

 

Copyright ARCHIVES DU PIP / GNADOU. Tous Droits Réservés.

Home     Blog     Chat     Forum     Medias     Contact     Autre Archives