TOUCHE PAS A L'AME DE MON PEUPLE !

Le dimanche 15 janvier 2006, le Groupe International de Travail (GIT) vient de constater la fin du mandat des députés depuis le 16 décembre 2005 et propose que ce dernier ne soit pas prorogé.

Le PIP rappelle, s'il en était besoin, au GIT que le peuple de Côte d'Ivoire est et demeure souverain. Il devrait s'adresser a lui avec respect, déférence et sagesse.

Pourquoi la prorogation du mandat des députés en Côte d'Ivoire, pays en crise pose-t-elle problème alors qu'en France pays stable, le report des municipales d'une année n'a pas connu pareil sort. Quel paradoxe ?

Le PIP demande au président du PIT (Parti Ivoirien des Travailleurs) Monsieur WODIE Francis de s'abstenir de parler de la constitution Ivoirienne car c'est son éminence grise qui nous a entraîné dans cet imbroglio juridique. Ce sont ces acolytes et lui, se disant constitutionalistes qui ont fait de notre pays, la risée de tous.

Le PIP interpelle le Président de la République, Chef de l'Etat, Chef Suprême des Armées, Garant des Institutions et de la Constitution de dissiper le doute de son vaillant et digne peuple. Le PIP lui demande d'aller au-delà de son expression : «  je tiens la barre » car on peut tenir une barre en s'y accrochant ou en y étant suspendu.

Tout comme il avait demandé au général GUEI Robert après son putsch de noël 1999 si son gouvernement mise en place « était RDR », le PIP veut savoir si celui d'aujourd'hui sert les causes de la rébellion pour les intérêts chiraquiens. En terme clair, le PIP attend qu'il dise au peuple, s'il est de la rébellion, pour la rébellion, avec la rébellion voire la rébellion. Il y'a une limite à tout. La Côte d'Ivoire doit quitter le monde de l'absurde.

A tous les patriotes, le PIP leur rend hommage pour leur dévouement à la patrie, les encourage à demeurer sereins, persévérants et vigilants.

A son Président le peuple dit :

« Ordonne et je suivrai, sinon suis-moi ! » 

A l'ONU et en particulier à la force LICORNE, le PIP dit :

«  Trop c'est trop ! Rentrez chez vous ! »

Au GIT, le PIP dit :

« Touche pas à l'âme de mon peuple ! Sinon... »

Peuple de Côte d'Ivoire !

Peuple KHADHOR' d'Afrique !

Peuple KHADHOR' de tous les continents !

La lutte contre l'oppression continue !

Elle ne doit plus s'arrêter !

Le paradis appartient à ceux qui ne cessent de luter !

Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire, l'hospitalière, la nourricière

 

Pour le Partie Ivoirien du Peuple,

Le Président,

 

GNADOU Dano Zady

PIP, une Opposition dans la République !

 

 

Copyright ARCHIVES DU PIP / GNADOU. Tous Droits Réservés.

Home     Blog     Chat     Forum     Medias     Contact     Autre Archives