Major de Promotion,

Maréchal de logis GNABRO Edmond,

Un crime d'Etat, un acte ignoble,

Nous avons décidé, cette semaine, au niveau du parti de dénoncer les actes de barbaries et de purification ethnique dont le PIP a été et continue d'être victime en CÔTE D'IVOIRE, au cours de cette guerre.

Maréchal de logis GNABRO, un héros !

Nous ne cesserons jamais assez de le dire : le Parti Ivoirien du peuple est un parti de paix qui lutte pour le retour à la démocratie en CÔTE D'IVOIRE. Depuis, le début de la guerre, il n'a cessé de le demeurer. Tous les actes qu'il a posés ont été dans ce sens. La ligne politique du parti a été toujours l'alternance démocratique pour le bonheur du peuple ivoirien.

Ainsi, s'est-il imposé à nous, face à un putsch transformé en rébellion, le plus logiquement du monde, le soutien à la République, à ses Institutions et à ceux qui l'incarnent même si, sur le plan politique, nous avons opté pour la défense des intérêts du peuple ivoirien face au parti au pouvoir.

Le Maréchal de logis, gendarme de son état, Major de sa promotion, GNABRO Edmond a joué un rôle très déterminant pour la paix en CÔTE D'IVOIRE. S'étant illustré au front d'une manière héroïque, il fut approché pour assurer la sécurité des Ponces du pouvoir. Il fut alors chargé de la sécurité de la famille du Ministre ASSOA Adou et de la protection rapprochée de ce dernier. Soldat accompli, il s'est, à la satisfaction générale, toujours acquitté avec un très grand honneur de sa mission. Patriote convaincu, frère d'arme du président GNADOU, il a été la cheville ouvrière de la politique de défense et de paix de notre parti au côté du Ministre ASSOA Adou, homme de confiance de GBAGBO, président de la République de CÔTE D'IVOIRE. Le guerrier plein GNABRO était celui qu'il fallait, à la place qu'il fallait, au moment précis, en tout lieu et en toutes circonstances. C'est grâce à lui que les gardiens du Temple Eburnie, dignes et valeureuses forces de défense, de résistance et de libération, ont pu fournir des outils d'acquisition et de maîtrise de la paix. « Leur faire la paix » et « Sables mouvants » furent de ces outils.

Homme de mission et de confiance, c'est encore vers lui que le pouvoir s'est tourné pour le retour du président de notre parti dans son pays pour la compréhension et l'exécution du Plan Cadre de Paix et de Développement. Cela fut fait le 7 août 2005 ! Que ne fut donc sa déception quand les rencontres ont essentiellement portées sur des menaces faites au leader du Pip, du genre, le plan de paix oui mais le Fpi d'abord, le Fpi ou le chaos !

Imperturbable, GNADOU Dano Zady, le président a réaffirmé la ligne politique du parti à savoir rester une force de recours, de réconciliation, de rassemblement et de restauration qui permettra le cas échéant, la naissance de la nouvelle nation ivoirienne conforme à l'espérance des ancêtres.

Dès lors, le président GNADOU a été condamné à l'isolement. Aucun des médias ne voulait publier les activités de son parti, sous peine de se fâcher avec le pouvoir d'Abidjan, même ceux qui étaient payant et payés bien entendu.

Maréchal de logis GNABRO, un martyr !

Le Parti ivoirien du peuple rend hommage au soldat de la paix GNABRO Edmond, mort pour la Patrie ! Le commando GNABRO a été tenu personnellement responsable de la décision de son frère d'arme de ne pas rejoindre le camp présidentiel, et chargé de le neutraliser.

Mais il refuse et avance :

« A partir du moment où GNADOU et son parti soutiennent la République, ses Institutions et ceux qui l'incarnent, bien avant le CNRDD, et qu'il risque sa vie et celle de sa famille, à tout instant, en FRANCE comme en CÔTE D'IVOIRE, il fait déjà mieux que de rejoindre seulement le camp présidentiel par rapport à certains figurants, profiteurs et traîtres de la République... Cet Homme-là, ce Patriote convaincu, ce Rassembleur de tous horizons, de toutes conditions, ce Leader, cet Apôtre de la Paix, ce véritable Héritier politique du Président Félix HOUPHOUËT BOIGNY, digne Représentant de nos Aïeux et de la profonde CÔTE D'IVOIRE, mérite franchement respect, soutien, reconnaissance et protection. Sur ce, je vous demande, à ce stade des évènements, de me muter auprès de sa personne pour sa protection rapprochée. Je vous remercie de votre compréhension. »

Le Maréchal de logis, gendarme commando de son état, marié et père de dix enfants, n'est jamais rentré auprès des siens et toutes tentatives de la part du leader du Parti ivoirien du peuple, de le retrouver, ont été vaines. Sa mort a été annoncée par le pouvoir d'Abidjan en janvier 2006. Raison officielle : le Ministre ASSOA Adou, en provenance d'Abengourou pour Abidjan a été victime d'un accident de circulation. Son garde de corps, le Maréchal de logis GNABRO Edmond est mort sur le coup.

En réalité, GNABRO a été exécuté et sa mort a été maquillée en accident de la route. Nous accusons le pouvoir GBAGBO et lui demandons des comptes. Que toute la lumière soit faite autour de cette mort tragique, de celle, de l'Adjudant-chef LEGOU Gato, de ceux dont nous parlerons prochainement, morts pour avoir approché le Parti ivoirien du peuple ou dont le péché a été d'être des proches du président de ce parti.

Le parti ivoirien du peuple, à sa tête son président GNADOU Dano Zady, lui rend hommage, présente ses condoléances les plus attristées à toute sa famille et informe l'opinion nationale et internationale de l'existence d'une campagne de purification ethnique orchestrée par la coalition du papayer de GBAGBO Laurent.

Il n'y a pas de paix en CÔTE D'IVOIRE ! Il n'y a qu'une dictature qui continue de réduire les Apôtres et les Colombes de la paix au silence.

Il n'y a pas de guerre en CÔTE D'IVOIRE ! Il n'y a qu'une mise en scène de la coalition du papayer pour maintenir le peuple dans l'obscurantisme et le terrorisme.

Il n'y a pas de guerre en CÔTE D'IVOIRE ! Il n'y a qu'une vaste campagne de crimes pour confisquer la démocratie au peuple en le privant ainsi de sa lumière et de son souffle.

La mort du Major de promotion,

Maréchal de logis GNABRO Edmond,

Un crime d'Etat, un acte ignoble,

Adieu soldat !

Honneur et reconnaissance de la Patrie !

Adieu brave guerrier de la paix !

Repose en paix !

Accusés,

Levez-vous !

 

Pour le Parti Ivoirien du Peuple,

Le Président,

 

GNADOU Dano Zady,

PIP, une opposition dans la République !

13/05/08