LA COTE D'IVOIRE : NOTRE BIEN A TOUS !

Mardi 18 mai 2004

Démolissons les murs de l`exclusion !

Je remercie tous les frères ivoiriens qui ont donné leur avis sur la déclaration du Parti Ivoirien du Peuple(PIP) et en particulier frère Adama et frère Sanogo qui ont de loin animé ce débat patriotique. Je voudrais, au nom de mon Parti, par respect et par reconnaissance à tous ceux qui sont intervenus, les remercier et préciser la position du PIP. La Côte d`Ivoire, notre cher pays, notre bien à nous tous, n`est pas seulement physique, géographique. La Côte d`Ivoire est en nous, avec nous et pour nous. Nous demeurons pour elle ! La déchirure de mon pays, je la ressens au plus profond de moi-même. La Côte d`Ivoire déchirée, c`est tout mon être qui est déchiré. Je suis convaincu que ce que je ressens, est aussi ressenti par la plupart de mes frères ivoiriens. Cela va au-delà des ethnies, régions, religions, etc. La paix ne doit pas être confisquée !

Tout juste avant et après l`indépendance, nos parents avaient de bonnes raisons de faire des guerres tribalistes. Il ne l`ont pas fait par intelligence, sagesse et par Amour de l`enfant qu`il venaient de mettre au monde, à qui, ils avaient donné le nom de la Côte d`Ivoire, leur pays, leur unité, leur Nation, leur espérance. Notre pays, notre unité, notre Nation, notre espérance. Pourtant, ils ne se connaissaient pas, n`avaient jamais vécu ensemble, contrairement à nous qui avons bénéficié du fruit de leur lutte : écoles, hôpitaux, villes, équipes sportives, toutes les infrastructures... Je pose cette question à mon frère Sanogo : quand tu étais à l`école, dans ta classe sentais-tu une division de régions ou/et d`ethnies ? Moi je n`ai pas eu cette impression. Je crois que chaque classe était à l`image de la Côte d`Ivoire. Nos ancêtres ont pensé ce pays, ont prié pour son avènement. Nos parents l`ont réalisé de longues luttes. Ne bradons pas cet héritage, ce joyau tant envié ! Ne rendons pas leur lutte vaine ! Ne faisons pas de nos enfants des Apatrides ! Je vous remercie et que Dieu Unisse ces fils !

 

Pour le Parti Ivoirien du Peuple,

Le Président,

 

GNADOU dano Zady,

 

 

 

Copyright © GNADOU